Menu
  • Menu
Menu
  • Menu
Guanajuato Villes Coloniales Mexicaines

Villes coloniales mexicaines : mes coups de coeur

Quelles sont les villes coloniales mexicaines incontournables ? Comment organiser sa visite ? Quels sont les tarifs et horaires ? Bienvenue à Santiago de Quérétaro, Puebla, Oaxaca, Veracruz, Morelia, San Miguel de Allende, Guanajuato, Mérida, Campeche, Valladolid et San Cristobal de Las Casas !

Santiago de Quérétaro

Quérétaro Villes Coloniales Mexicaines

Santiago de Quérétaro est mon premier coup de coeur des villes coloniales mexicaines. Ell est considérée comme le nouvel eldorado mexicain. En témoignent le développement commercial et industriel de la ville durant les dernières années. Ce qui n’a heureusement aucune altéré le charme du centre historique, parfaitement préservé. Le charme colonial fait mouche à chaque artère du centre-ville. Sur la Calle Francisco Madero, la fontaine de Neptune et l’église de Santa Clara. Dans le Calle 5 de Mayo, le temple de San Francisco, la statue de l’Indien dansant. Ainsi qu’un agréable piétonnier menant à la Plaza de Armas.

Quérétaro Villes Coloniales Mexicaines
Fontaine de Neptune
Quérétaro Villes Coloniales Mexicaines
Temple San Francisco

La ville regorge d’espaces verts, dont le jardin Guerrero, situé tout proche de la cathédrale de Santiago de Quérétaro. L’Alameda Hidalgo est le parc principal de la ville, à deux pas du temple de Santa Rosa. Si tu te rends au jardin Zenea durant la fêtes de fin d’année, tu pourras y visiter les crèches à taille humaine.

Quérétaro Villes Coloniales Mexicaines
Temple Santa Rosa Viterbo

La Calle Independencia te mènera au temple de la Santa Cruz et à l’aqueduc de Quérétaro. Un aqueduc de plus de 1.200 mètres de long et constitué de 70 arches. Cet aqueduc était utilisé jusqu’en 1970, il était alors âgé de 200 ans !

Quérétaro Villes Coloniales Mexicaines
Aqueduc de Quérétaro

Puebla

Puebla Villes Coloniales Mexicaines
Cathédrale de Puebla

Puebla est l’une des plus jolies villes coloniales mexicaines et figure au patrimoine de l’Unesco. La ville compte d’innombrables édifices religieux, ce qui explique son surnom de cité des anges. Lors de ta visite du centre historique, tu découvriras un splendide zocalo. Sur l’un des bancs du parc central, tu pourras admirer la splendide cathédrale de l’immaculée conception et le palais du gouverneur.

Puebla Villes Coloniales Mexicaines
Palais du Gouverneur du Puebla

Tu prendras sans doute énormément de plaisir à te promener dans les rues environnantes, car Puebla est un véritable petit paradis d’architecture coloniale. Les églises semblent se succéder sans relâche, dont parmi elles : La Immaculada Conception, Capuchinas et le temple de La Compania del Espiritu Santo. La ville compte également quelques marchés, dont le marché Parian consacré à l’artisanat et à la céramique Talavera.

Puebla Villes Coloniales Mexicaines

Oaxaca

Oaxaca Villes Coloniales Mexicaines
Cathédrale d’Oaxaca

Oaxaca est l’une plus jolies villes coloniales mexicaines et celle-ci figure au patrimoine de l’Unesco. Elle tient son surnom de « ville de jade » des nombreuses constructions bâties à l’aide de ces pierres provenant de mines locales. Ce qui confère aux façades de la ville une couleur verte particulière.

Oaxaca Villes Coloniales Mexicaines
Théâtre Macedonio

La Plaza de la Constitucion accueille la splendide cathédrale Nuestra Senora de la Asunción, démolie et reconstruite à de multiples reprises suite aux tremblements de terre. Mais l’émerveillement est au rendez-vous à chaque coin de rue. Et tu traverseras sans doute l’élégant piétonnier Macedonio qui te mènera au temple de Santo Domingo en passant par le théâtre Macedonio

Oaxaca Villes Coloniales Mexicaines

Capitale de l’état du même nom, Oaxaca jouit d’un patrimoine culturel très riche qui peut être appréhendé à travers les divers musées de la ville. Notamment le musée de la culture d’Oaxaca, le musée Rufino Tamayo ou le musée du textile.

Oaxaca Villes Coloniales Mexicaines

Veracruz

Veracruz Villes Coloniales Mexicaines
Cathédrale de Veracruz

Visiter Veracruz, c’est se plonger littéralement dans l’histoire du Mexique. Tant le port de la ville revêt une importance stratégique et économique déterminante. Malgré l’industrialisation du port, la balade sur le malecon (bord de mer) est plutôt agréable. Tu y apercevras notamment le phare blanc Carranza. Les amateurs de marine pourront visiter le musée Baluarte de Santiago ou le musée Historico Naval. Ce dernier retrace l’histoire de l’indépendance mexicaine et de la marine nationale.

Veracruz Villes Coloniales Mexicaines
Port de Veracruz

Mais Veracruz ne se résume pas qu’à son port. De jour, le soleil se reflète sur les murs blancs immaculés du quartier historique et de la cathédrale de ce Pueblo Magico. Tandis que de nuit, les superbes éclairages ainsi que les danses traditionnelles du zocalo emplissent le zocalo de magie. L’un des plus beaux des villes coloniales mexicaines.

Veracruz Villes Coloniales Mexicaines

Les férus d’histoire se réjouiront de la possibilité de visiter le musée du fort San Juan de Ulua. Située sur l’île du même nom, la forteresse a servi de dernier bastion aux Espagnols face à la révolution indépendantiste mexicaine. Les Espagnols finiront par capituler le 23 novembre 1825, date de la fête de la marine mexicaine. C’est dans ce même fort qu’en 1838, les Mexicains capitulèrent à leur tour face à l’offensive française lors de la « guerre de pâtisseries ». Enfin, Veracruz plaira très certainement aux amateurs de poissons et de vie marine. La ville peut se vanter d’avoir le plus grand aquarium du Mexique et d’Amérique latine.

Veracruz Villes Coloniales Mexicaines

Morelia

Morelia Villes Coloniales Mexicaines

D’un point de vue architectural, le centre-ville de Morelia est particulièrement impressionnant. Classée à l’Unesco, la ville compte de nombreux monuments historiques mêlant les styles de la renaissance, baroque et néoclassicisme. Impossible de parler de Morelia sans mentionner les pierres roses typiques de la région. Celles-ci ont façonné la plupart des bâtiments et des artères illustres du centre historique. Notamment l’avenida Francisco Madero, la Plaza San Agustin, ou encore la cathédrale.

Morelia Villes Coloniales Mexicaines
Plaza San Agustin

La cathédrale est l’édifice le plus illustre de la ville. Elle se situe au milieu des deux places principales : la Plaza de Armas et la Plaza Melchor Ocampo. Il s’agirait d’ailleurs la seule ville du Mexique s’articulant autour de 2 places principales. Pour une jolie vue, n’hésite pas à prendre un café sur l’un des balcons des restaurants environnants.

Morelia Villes Coloniales Mexicaines
Cathédrale de Morelia

A quelques rues au nord de la cathédrale de Morelia, le jardin de Las Rosas. Accompagné du conservatoire de Las Rosas et du temple de Santa Rosa de Lima, ce jardin se révèle être un lieu idéal pour prendre l’apéro en terrasse. A l’ouest du jardin, se trouve également le théâtre José Ruben Romero. Non loin de là, un autre jardin plus modeste, le jardin San José.

Morelia Villes Coloniales Mexicaines
Jardin Las Rosas
Morelia Villes Coloniales Mexicaines
Jardin San José

Le Bosque Cuauhtemoc est le plus grand parc de la ville. Depuis ce parc, tu pourras emprunter la rue piétonne Fray Antonio de San Miguel, en apercevant sur ta droite les arches de Morelia. Au bout du piétonnier, le sanctuaire de Nuestra Senora de Guadalupe. Tandis qu’au centre de la place s’érige fièrement la statue équestre de José Maria Morelos, religieux indépendantiste mexicain.

Morelia Villes Coloniales Mexicaines
Statue équestre de la Plaza Morelos

San Miguel de Allende

San Miguel De Allende Villes Coloniales Mexicaines

San Miguel de Allende est l’une des villes coloniales mexicaines les plus mignonnes et les plus agréables du pays. Il s’agit d’ailleurs d’un lieu de retraite privilégié de bon nombre de Canadiens et d’Américains. Première ville mexicaine à acquérir son indépendance vis-à-vis de l’Espagne, San Miguel jouit d’un patrimoine architectural qui lui vaut d’être classée à l’Unesco.

San Miguel De Allende Villes Coloniales Mexicaines

Tu y visiteras effectivement quelques édifices remarquables, comme le temple San Francisco, le temple de la Purissima Conception ou le templo de la salud. Mais également l’église de San Rafael et la paroisse de San Miguel Arcangel situées sur la place principale de la ville. Exception faite de certaines façades donnant notamment sur le zocalo, les rues de San Miguel de Allende se caractérise par leur couleur rouille.

San Miguel De Allende Villes Coloniales Mexicaines
Temple San Francisco

Guanajuato

Fondée à l’origine pour exploiter les gisements en or et en argent de la région, l’architecture coloniale de Guanajuato lui vaut aujourd’hui d’être classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Jardins, funiculaire, basilique, nombreuses places, musée de la momie, université, … Guanajuato est tout simplement considéré par beaucoup comme la plus belle des villes coloniales mexicaines.

Guanajuato Villes Coloniales Mexicaines
Théatre Juarez

Contrairement à la plupart des villes mexicaines, Guanajuato s’articule pas autour de plusieurs places principales. Sur l’une d’entre elle, la paroisse de Belén, située en face du Mercado Hidalgo, le principal marché de la ville En plus de proposer de l’artisanat local, ce marché offre également un contraste tout particulier entre sa façade extérieure semblable à celle d’une église et son aspect intérieur de style plutôt industriel. 

Guanajuato Villes Coloniales Mexicaines
Mercado Hidalgo

Depuis la Plaza de Los Angeles, tu pourras emprunter les étroites ruelles menant aux hauteurs de la ville. C’est là que se trouve le monument à El Pipila. Une statue en hommage au héros qui mit le feu aux portes de la ville et permit aux troupes indépendantistes d’Hidalgo de remporter leur première victoire. Un personnage important dans l’histoire du Mexique et qui mérite bien la vue imprenable de sa statue sur la ville de Guanajuato. 

Guanajuato Villes Coloniales Mexicaines
Plaza de Los Angeles

Tu pourras ensuite prendre le funiculaire pour redescendre vers le centre historique. L’occasion d’avoir une vue aérienne sur le temple de San Diego et le théâtre Juarez. Pour reprendre tes esprits après toute cette marche, accorde toi un petit moment de répit dans le splendide jardin de la Union.

Guanajuato Villes Coloniales Mexicaines
Université de Guanajuato

Tout proche du temple de la Compania de Jesus, Guanajuato abrite aussi l’université de l’état du même nom. Tu te rendras ensuite sur l’agréable Plaza de la Paz et son principal édifice religieux : la Parroquia de Basílica Colegiata de Nuestra Señora de Guanajuato.

Guanajuato Villes Coloniales Mexicaines
Plaza de la Paz

Mérida

Mérida est le véritable coeur économique et culturel de la péninsule du Yucatan et occupe une position centrale. De par son statut de capitale de la péninsule, la ville comporte bon nombre d’édifices remarquables. A commencer par son zocalo, entouré par la cathédrale, le centre culturel Olimpo et le palais du gouverneur.

Mérida Villes Coloniales Mexicaines
Centre culturel de Mérida

Mais c’est également à Mérida que l’Université autonome du Yucatàn a élu domicile. Tu pourras aussi y visiter le théâtre José Contreras ou l’église du troisième ordre ont élu domicile. Les amoureux d’architecture tomberont également sous le charme du voluptueux Paseo de Montejo bordé des plus belles demeures de la ville. 

Mérida Villes Coloniales Mexicaines
Palais du Gouverneur de Mérida

La ville héberge aussi quelques marchés locaux, comme celui de la Plaza Santa Lucia le dimanche, et d’élégantes ruelles commerçantes, telles que le Pasaje de la Revolucion.

Mérida Villes Coloniales Mexicaines
Université du Yucatan

Les amateurs de musée seront également comblés, car Mérida en compte un grand nombre. Les Casa Montejo et Casa Montes Molina raviront les visiteurs curieux de découvrir des maisons traditionnelles. Les autres pourront notamment visiter les musées du monde maya et d’histoire et d’anthropologie. Tous les jeudis à 21 h, un spectacle folklorique a lieu sur la Plaza Santa Lucia.

Campeche

Campeche Villes Coloniales Mexicaines

Bordant le golfe du Mexique, Campeche est, avec Veracruz, la ville portuaire la plus charmante du Mexique. Celle-ci figure d’ailleurs au patrimoine mondial de l’Unesco. La ville fut autrefois victime de nombreuses attaques de pirates. Ce qui explique la présence d’importantes fortifications autour du centre historique. De quoi te mettre bien à l’abri pour profiter pleinement de la panoplie de couleurs des façades.

Campeche Villes Coloniales Mexicaines
Campeche Villes Coloniales Mexicaines

La ville s’articule autour d’une place principale, le zocalo. Tu pourras y visiter le centre culturel El Palacio ou rêvasser sur un banc du parc de la Plaza De La Independencia. C’est également sur cette place que se trouve la cathédrale de la ville. A moins que tu ne préfères flâner sur la promenade aménagée le long de la mer.

Campeche Villes Coloniales Mexicaines
Cathédrale de Campeche

San Cristobal de Las Casas

San Cristobal De Las Casas Villes Coloniales Mexicaines

San Cristobal de Las Casas est tout simplement mon coup de coeur de la péninsule du Yucatan. Ce Pueblo Magico étiqueté ville créative par l’Unesco est un véritable trésor au coeur des montagnes du Chiapas. Son centre historique t’en fera voir de toutes les couleurs : le bleu de l’église Santa Lucia, la verdure du Fray Bartolomé de Las Casas, l’arc-en-ciel constitué par les produits divers et variés du Mercado de dulces y artesanias et enfin le jaune de l’édifice San Francisco. Sur la Plaza de la Paz, la cathédrale d’un jaune éclatant fait également honneur à la tradition colorée de la ville. Tu y découvriras également l’église Santo Domingo et son marché d’artisanat tout proche.

San Cristobal De Las Casas Villes Coloniales Mexicaines
Eglise Santa Lucia
San Cristobal De Las Casas Villes Coloniales Mexicaines
Cathédrale de San Cristobal de Las Casas

De plus, San Cristobal de Las Casas est une ville plutôt dynamique. L’avenida 20 de noviembre fait partie des rues les plus agréables et les plus vivantes du Mexique. Avec ses nombreux bars et restaurants, la soirée s’annonce prometteuse ! San Cristobal de Las Casas se caractérise également par l’ambiance unique qui règne en ses rues. La magie semble en effet opérer entre la culture hippie, altermondialiste et zapatiste.

San Cristobal De Las Casas Villes Coloniales Mexicaines

Valladolid

Valladolid est la première étape idéale après un atterrissage à l’aéroport de Cancun. Une ville calme, agréable, charmante et authentique qui permettra de t’acclimater à la douceur de vivre mexicaine. A commencer par le paisible zocalo, au coeur du centre historique. Tu y découvriras notamment la cathédrale San Gervasio ainsi que le parc Francisco Canton. Valladolid se caractérise également par l’arc-en-ciel de couleurs offert par les façades de la ville.

Valladolid Villes Coloniales Mexicaines

Les amateurs de musée trouveront également leur bonheur. Le musée San Roque retraçant l’histoire de la ville présente l’avantage d’être accessible et gratuit. Quant au couvent de Sisal, datant du XVIe siècle, il abrite aujourd’hui le musée du patrimoine. Enfin, les voyageurs souhaitant s’initier à l’art populaire mexicain peuvent foncer les yeux fermés à la luxueuse Casa de Los Venados, dont les propriétaires comptent la plus grosse collection privée du pays.

Valladolid Villes Coloniales Mexicaines

Mais Valladolid ne serait pas la même sans sa sublime cénote Zaci située en plein centre-ville. Une occasion unique si tu n’as pas de voiture de pouvoir admirer ce type de phénomène naturel typique de la péninsule du Yucatàn. Il s’agit d’un gouffre qui se forme par l’effondrement d’un terrain situé au-dessus d’une grotte ou d’une rivière. Il te sera impossible de rester insensible au spectacle de cette eau bleutée illuminée par la lumière du jour et surplombée à certains endroits par de multiples stalactites.  

Valladolid Villes Coloniales Mexicaines
Cénote Zaci

Comment organiser sa visite des villes coloniales mexicaines ?

Santiago de Quérétaro

Une journée complète suffit pour découvrir le centre historique de Santiago de Quérétaro. Si tu es en voiture, compte 3 h de route depuis Mexico City, 1 h depuis San Miguel de Allende, 2 h depuis Morelia, 1 h 45 depuis Dolores Hidalgo et 2 h depuis Guanajuato. Si tu es en transports en commun, de nombreux bus de la compagnie Primera Plus desservent Querétaro au départ de Mexico-City et Guanajuato. Depuis San Miguel de Allende, c’est la compagnie Pegasso qui assure la liaison. Depuis Morelia, tu emprunteras la compagnie ETN

L’état de Quérétaro est le deuxième état du Mexique en termes de production viticole. La région produit également de très bons fromages comparés aux autres fromages d’Amérique du Sud et Centrale. Pour le dîner, j’ai opté pour un restaurant de cuisine typique d’Oaxaca : le Maria y su Bici. L’établissement propose d’authentiques plats mayas. Ce qui m’a permis de déguster un délicieux ragoût d’insectes.

Puebla

Je te recommande de consacrer une journée complète à la découverte de la ville, soit 2 nuits sur place. Sachant que c’est également un excellent point de chute pour visiter Cholula. Les spécialités gastronomiques locales sont le mole Poblano, à base de piment et de chocolat, et les chiles en nogada.

Si tu es en voiture, compte 2 h 30 depuis Mexico City, 5 h depuis Oaxaca et 3 h 45 depuis Veracuz. Si tu es en transports en commun, de nombreux bus de la compagnie ADO desservent Puebla depuis Mexico City, Veracruz et Oaxaca. Les horaires peuvent être consultés à cette adresse

Oaxaca

Oaxaca est le meilleur point de chute pour visiter Monte Alban et les sites touristiques des vallées centrales. Si tu souhaites manger local pour un petit budget, tu trouveras ton bonheur au Mercado 20 de noviembre ou au Mercado Benito Juarez. Les spécialités culinaires de la ville sont le Mezcal et les sauterelles grillées (chapulines). 

Je te conseille de consacrer une journée complète à la visite d’Oaxaca. Compte donc 1 ou 2 nuits sur place, à moins de prendre un bus de nuit pour Tuxtla Gutierez et la péninsule du Yucatan.

Pour te rendre à Oaxaca en voiture, compte 4 h 30 depuis Puebla, 6 h depuis Zipolite, 6 h 30 depuis Puerto Escondido, et 8 h 30 depuis Tuxtla Gutierez. Si tu es en transports en commun, de nombreux bus de la compagnie ADO relient la ville depuis Mexico City et Puebla. Quelques bus de la même compagnie partent également de San Cristobal de Las Casas, Veracruz et Puerto Escondido. Les horaires sont disponibles à cette adresse. Depuis Zipolite, c’est la compagnie régionale Oaxaca Pacifico qui assure la liaison.

Veracruz

Une journée complète suffit pour explorer le centre historique de Veracruz. Je te conseille de passer la nuit sur place pour profiter des illuminations et de l’ambiance du zocalo en soirée. Toutes les visites sont accessibles à pieds, mais il te faudra néanmoins 1 h 45 de marche pour atteindre la forteresse San Juan de Ulua.

Si tu es en voiture, compte 1 h 30 depuis, 6 h depuis Oaxaca, et 3 h 30 depuis Puebla. Si tu es en transports en commun, depuis Xalapa, Oaxaca et Puebla des bus de la compagnie ADO desservent Cuernavaca. Les horaires peuvent sont disponibles à cette adresse.

Morelia

Une journée complète est nécessaire pour bien prendre le temps d’explorer les différentes parties du centre historique. Prévois donc deux nuits sur place. Si tu es en transports en commun, des bus de la compagnie ETN circulent au départ de Guadalajara, Uruapan, Querétaro et Mexico City. Si tu es en voiture, compte 3 h de route depuis Guadalajara, 1 h depuis Patzcuaro, 1 h 30 depuis Uruapan, 2 h 15 depuis Querétaro et 4 h depuis Mexico City.

San Miguel de Allende

San Miguel de Allende est magnifique, mais son centre historique n’est pas immense. Compte donc une bonne journée de visite et une nuit sur place pour pouvoir en visiter l’essentiel. La ville étant très touristique, les prix des logements sont légèrement supérieurs à la moyenne. Il existe néanmoins quelques petits hôtels abordables dans le centre-ville comme la Casa de Huespedes. San Miguel de Allende est l’endroit idéal pour les gourmets. Ses restaurants gastronomiques bénéficient de l’expérience de chefs mondialement réputés. Si tu es en budget restreint, contente toi de quelques délicieux churros au café San Agustín, une véritable institution.

Si tu es en transports en commun, des bus de la compagnie Primera Plus desservent San Miguel de Allende au départ de Guanajuato. Depuis Querétaro ou Dolores Hidalgo, c’est la compagnie Pegasso qui assure la liaison. Si tu es en voiture, compte 1 h depuis Querétaro, 40 minutes depuis Dolores Hidalgo et 1 h 30 depuis Guanajuato. 

Guanajuato

Compte au moins une journée complète pour faire le tour de la ville, soit deux nuits sur place. Si tu disposes de suffisamment de temps, je te conseille même d’y passer deux jours. Souhaitant loger dans le centre historique, je me suis rendu sur la Plaza Alhondiga. C’est sur cette place que j’ai opté pour le bien nommé Hôtel Central. Un prix raisonnable pour des chambres rudimentaires mais confortables. 

Si tu es en transports en commun, des bus de la compagnie Primera Plus desservent Guanajuato au départ de San Miguel de Allende, Querétaro, Mexico City et Guadalajara. Depuis Dolores Hidalgo, des bus locaux assurent la liaison, mais les horaires ne sont pas disponibles en ligne. Si tu es en voiture, compte 3 h 30 depuis Guadalajara, 1 h 30 depuis San Miguel de Allende, 1 h depuis Dolores Hidalgo, 2 h depuis Querétaro, et 4 h 30 depuis Mexico City. 

Mérida

Une fois arrivé sur place, tu n’auras aucune peine à parcourir la totalité du centre historique à pieds. La station des bus ADO est proche et il ne te faudra éventuellement prendre un bus local que pour te rendre au grand musée du monde maya. Tous les autres musées de Mérida sont accessibles à pieds depuis le zocalo.

Si tu es en voiture, les routes pour se rendre à Mérida sont dans un bon état. Compte 1 h 40 depuis Célestùn, la même durée depuis Valladolid et Mérida. Depuis Uxmal, c’est un peu plus court : 1 h 15. Si tu es en transports en commun, des bus de la compagnie ADO desservent régulièrement Mérida au départ de Valladolid, Cancun, Playa del Carmen et Chichen Itza. Les horaires peuvent être consultés à cette adresse. Depuis Uxmal et Célestùn, ce sont des bus de seconde classe qui assurent la correspondance (horaires non-disponibles en ligne). 

Tu es à la recherche d’une adresse décontractée ? Je te recommande le restaurant Las Vegas. Il s’agit en réalité davantage d’une taverne étudiante que d’un restaurant, mais les plats y sont délicieux. Si tu es en budget restreint et que tu souhaites te faire à manger, le marché municipal Lucas de Galvez (ouvert jusque 20 h en semaine et 16 h le dimanche) fera parfaitement l’affaire. 

Campeche

Une journée suffit pour découvrir le centre historique de Campeche. Je te recommande d’y passer la nuit pour profiter des illuminations nocturnes sur le zocalo. Le centre historique est de taille modeste et peut être parcouru à pieds.

Si tu es en voiture, il te faudra entre 2 et 2 h 30 de trajet depuis Uxmal. Depuis Palenque, compte 4 h 30. Si tu viens de Villahermosa, tu emprunteras une jolie route en bord de mer durant la quasi-totalité du trajet de 5 h 30. Si tu es en transport en commun, de nombreux bus ADO desservent Campeche depuis Villahermosa et quelques-uns depuis Palenque. Les horaires peuvent être consultés à cette adresse. Depuis Uxmal, ce sont des bus de seconde classe de la compagnie SUR qui assurent la correspondance (horaires non-disponibles en ligne).

Les hôtels sont nombreux dans le centre historique et conviendront à tous les budgets. Je te recommande l’hôtel Lopez, pourvu d’une piscine et à la jolie décoration coloniale. 

Côtés bars, deux adresses pour deux styles bien différents. L’Atrapasuenos te proposera des cocktails originaux de fruits et d’épices dans un cadre original aux inspirations hippie. La seconde, la Casa de la Vieja, dispose tout simplement de la meilleure terrasse de la ville, avec une superbe vue sur le zocalo et de délicieux cocktails. 

San Cristobal de Las Casas

Une demi-journée peut suffire à parcourir le centre historique de San Cristobal de Las Casas. Néanmoins, je t’encourage vivement à y passer deux nuits pour profiter d’une journée complète sur place. Les voyageurs souhaitant visiter les villages mayas environnants devront passer une journée complète supplémentaire dans la région. 

Si tu es en voiture, depuis Palenque (via Villahermosa), le trajet te mettra tout de même 7 h. La route entre Palenque et San Cristobal n’est pas sûre et il est recommandé de passer par Villahermosa. Si tu prends néanmoins le risque, le site de Tonina peut constituer une halte intéressante à mi-chemin. La route entre Tuxla Gutierez et San Cristobal de Las Casas met 1 h. Si tu es en transports en commun, des bus de la compagnie ADO desservent San Cristobal de Las Casas depuis Palenque et Tuxla Gutierez. Les horaires peuvent être consultés à cette adresse.

L’idéal est de loger à proximité du centre historique, mais pas non plus trop près des rues les plus animées de la ville. Car celles-ci peuvent parfois être bruyantes pendant la nuit. Je te recommande l’hôtel Jardines de Luz au charme colonial indéniable et à la situation géographique parfaite. 

Comme je l’ai dit, San Cristobal de Las Casas compte d’innombrables bars et restaurants, et il n’est pas aisé de faire un choix. Le charme et l’agitation bon-enfant qui règne dans les rues te pousseront inévitablement à t’installer dans le premier bar qui te fera de l’œil. Les cocktails du Baruva Café et du Café Révolucion ont été bus et approuvés par nos soins. 

Valladolid

Bien que le centre historique de Valladolid ne soit pas très grand, je te recommande de passer une nuit sur place (ou deux si ton vol arrive tard dans la journée). Ainsi, tu pourras profiter pleinement de l’ambiance et des illuminations nocturnes.

Si tu es en voiture, compte environ 1 h 40 depuis Mérida, la même durée depuis Cancun et 1 h 30 depuis Playa del Carmen. Si tu es en transport en commun, de nombreux bus de la compagnie ADO desservent Valladolid depuis Cancun, Mérida, Playa del Carmen, … . Les horaires peuvent être consultés à cette adresse

Le centre historique regorge d’hôtels de toutes catégories. L’idéal étant de loger à proximité du zocalo. Si ton budget n’est pas trop serré, je te recommande l’hôtel Tunich Beh. Celui-ci dispose de chambres propres, d’une décoration coloniale, d’une piscine, d’un hamac et d’un petit jardin. Si tu souhaites t’essayer à une gastronomie fine, mais également plus onéreuse, je t’invite à te rendre au restaurant La Casona de Valladolid.

Quels sont les horaires et tarifs des visites ?

Les horaires et tarifs des visites des villes coloniales mexicaines sont les suivants (en 2018) :

Oaxaca

  • Le musée de la culture d’Oaxaca est ouvert du mardi au dimanche de 10 h à 18 h 15. Son prix d’entrée est de 51 pesos +34 pesos pour filmer.
  • Le musée Rufino Tamayo est ouvert tous les jours, mais le mardi uniquement de 10 à 14 h et de 16 à 19 h et le dimanche de 10 à 15 h. Son prix d’entrée est de 90 pesos, +1000 pesos pour une visite guidée en anglais
  • Le musée du textile d’Oaxaca est ouvert tous les jours de 10 à 20 h sauf le mardi

Veracruz

  • Le musée Baluarte de Santiago est ouvert du mardi au dimanche de 9 à 16 h.
  • Le musée historico naval est ouvert du mardi au dimanche de 9 à 17 h. Son prix d’entrée est de 35 pesos.
  • Le fort de San Juan de Ulua est accessible de 9 h à 17 h 30. Son prix d’entrée est de 41 pesos.
  • L’aquarium de Veracruz est ouvert du lundi au jeudi du 10 h à 19 h et du vendredi au dimanche de 10 h à 19 h 30. Son prix d’entrée est de 30 pesos pour les adultes et 75 pesos pour les seniors et les enfants.

Mérida

  • Casa Montejo : ouvert de 10 à 19 h sauf le dimanche jusque 14 h et son entrée est gratuite.
  • Casa Montes Molina : fermé le dimanche. Des visites se déroulent en anglais du lundi au vendredi à 9 h, 11 h et 15 h. Le samedi, elles ont lieu uniquement à 9 h et 11 h.
  • Grand musée du monde maya : prix et horaires qui diffèrent selon l’exposition du moment.
  • Musée d’Anthropologie et d’histoire : ouvert de 8 h à 17 h, mais fermé le lundi. Son prix d’entrée est de 41 pesos +45 pesos pour filmer.

Valladolid

  • Cénote Zaci : ouverte de 8 à 17 h. Le prix d’entrée est de 15 pesos.
  • Musée San Roque : gratuit et ouvert de 9 à 21 h sauf le dimanche jusque 18 h.
  • Musée du patrimoine du couvent de Sisal : ouvert de 9 à 18 h et le prix d’entrée est de 30 pesos. N’hésite pas à y revenir le soir pour le spectacle gratuit de son et lumière organisé à 20 h.
  • Casa de Los Venados : une visite guidée a lieu tous les jours à 10 h en anglais et en espagnol. L’entrée et la visite sont gratuites, mais une donation de 60 pesos est recommandée.
Intérêt de la visiteDestination incontournable

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *