Menu
  • Menu
Menu
  • Menu
Torii Japon

Japon : tout ce qu’il faut savoir avant le départ !

Quelles sont les visites incontournables du Japon ? Est-ce un pays sûr et accueillant ? Quand partir ? Comment s’y rendre ? Faut-il un visa ou des vaccins ? Quel itinéraire ? Combien de jours sur place ? Dans cet article, je réponds à toutes les questions que tu pourrais te poser avant d’acheter tes billets pour le Japon !

Pourquoi visiter le Japon ?

Jeux Arcade Japon

Visiter le Japon, c’est partir à la découverte d’un mode de vie très différent. Bien qu’en déclin, les traditions sont néanmoins encore bien présentes. Ainsi, il n’est par exemple pas rare de croiser des Japonais se rendant dans les temples en tenue traditionnelle. Ces coutumes se marient de façon plutôt subtile avec la modernité qui caractérise le Japon. Dans les grandes villes, temples bouddhistes, salles d’arcade et enseignes lumineuses se succèdent en toute harmonie. Sans oublier la gastronomie japonaise, l’une des plus raffinées au monde.

Temple Futurasan Nikko Japon
Temple Futurasan

Le Japon compte de nombreux temples qui méritent la visite. Au-delà de l’incontournables Kyoto, d’autres destinations comportent bon nombre d’édifices bouddhistes. Je pense notamment à Tokyo, Nikko, Koyasan, Miyajima ou encore Kamakura. Mais le Japon, c’est aussi quelques châteaux, dont ceux d’Himeji et Osaka.

Cerfs Nara Japon

Les amoureux des animaux pourront rendre visite aux cerfs de Nara ou aux singes du parc de Kyoto, tandis que les sportifs privilégieront l’ascension du mont Fuji. Enfin, les adeptes de city-trip trouveront certainement leur bonheur dans les villes d’Osaka, de Yokohama ou d’Hiroshima.

Mont Fuji Japon

Est-ce un pays sûr et accueillant ?

Avec Singapour, le Japon est sans aucun doute le pays le plus sûr d’Asie. Le seul danger pourrait venir d’une éventuelle catastrophe naturelle telle qu’un tsunami, typhon ou séisme. L’ambassade de Belgique parle également de risques d’escroqueries dans certains quartiers de Tokyo.

Couchsurfing Japon
Couchsurfing au Japon

La façon les plus simple de décrire les Japonais est de les comparer à leurs voisins chinois. Ils en sont en réalité le total opposé. Les Japonais sont très polis, voire excessivement, mais assez pudiques par rapport à leurs émotions. Ils sont en général assez timides et introvertis, ce qui complique un peu l’intégration dans la vie locale. La seule fois où nous avons pu être logés chez l’habitant, nos hôtes étaient en fait des Srilankais. Ce qui est dû également en partie au fait que les habitations ont souvent une superficie très limitée. Je dirais donc que les Japonais sont accueillant, mais qu’il n’est pas souvent aisé de rompre la glace.

Quand partir au Japon ?

La période la plus plébiscitée pour visiter le Japon est fin mars – début avril. C’est à ce moment qu’éclosent les cerisiers japonais et que tu pourras admirer leur célèbre couleur rose. Cette période est malheureusement incompatible avec une éventuelle ascension du mont Fuji, accessible uniquement en juillet et août. Il te faudra donc faire un choix. Pour un descriptif très complet des différentes saisons et dates d’évènements du Japon, je te renvoie vers cet excellent article du blog Un Gaijin au Japon.

Comment s’y rendre ?

A moins d’arriver depuis Shanghai (Chine) ou la Corée du Sud en ferry, l’avion est le seul moyen de se rendre au Japon. L’aéroport international principal est celui de Tokyo. L’aéroport d’Hiroshima propose également des vols vers la Chine, Singapour, Taiwan et Corée du Sud. Dans le cadre d’un tour d’Asie, il peut être intéressant d’atterrir à Tokyo et de repartir d’Hiroshima pour éviter de revenir sur ses pas.

Faut-il un visa ou des vaccins pour le Japon ?

Aucun visa n’est nécessaire, il suffit de te munir de ton passeport. Aucun vaccin n’est obligatoire, mais celui contre l’encéphalite japonaise est recommandé.

Quel itinéraire pour un voyage au Japon ?

Cet itinéraire reprend les principales attractions touristiques du pays tout en optimisant les temps de trajet. Il débute au nord à Tokyo et descend progressivement vers le sud jusqu’à Hiroshima. Il se déroule donc uniquement sur l’île d’Honshu, soit l’île principale du Japon. Une fois arrivé à Hiroshima, soit tu pourras prendre un vol vers un autre pays d’Asie, soit tu devras retourner à Tokyo si tu prendre un vol vers un autre continent. Dans le cas d’un retour en train vers Tokyo, je te recommande d’opter pour le Japan Rail Pass. Les trois jours au mont Fuji ne sont nécessaires que si tu fais l’ascension, sinon une journée suffit.

Jour 1 – 2 – 3 / Tokyo

Fraîchement débarqué dans la capitale du Japon, tu pourras te lancer à la découverte des incontournable de Tokyo :

  • Quartier Akihabara
  • Marché aux poissons de Tsukiji
  • Temple Senso-Ji
  • Tour de Tokyo et Zojo-Ji
  • Quartier Shinjuku
  • Parc Ueno
  • Palais impérial et temple Yasukini
  • Jardins Hamarikyu
  • Stade de Sumo et jardin Kyu Yasuda

Jour 4 / Nikko

Amoureux des temples japonais ? Profite de ton séjour à Tokyo pour te rendre durant une journée dans le complexe de Nikko, dont les temples figurent au patrimoine de l’Unesco.

Jour 5 / Yokohama

Bienvenue à Yokohama, la deuxième ville la plus importante du Japon. Si la ville comporte peu de temples shintoïstes, elle est très agréable et mérite néanmoins le détour. Tu y visiteras :

  • Quartier Minato Mirai 21
  • Parcs Yamashita et Oka
  • Yamate
  • Motomashi
  • Chinatown
  • Stade de baseball

Jour 6 / Kamakura

Yokohama était trop moderne pour toi et tu es en manque de temples ? Aucun souci, Kamakura est toute proche. La ville héberge de nombreux édifices, dont les temples :

  • Tsurugaoka Hachiman
  • Hase-dera
  • Kotoku-in

Jour 7 – 8 – 9 / Mont Fuji

Ta première nuit sur place sera consacrée à l’ascension du mont Fuji. Tu peux donc considérer que ta journée du lendemain sera un jour de repos pour récupérer. Ta troisième et dernière journée pourra être dédiée à la visite de la région, dont le lac Kawaguchiko.

Jour 10 – 11 – 12 / Kyoto

Kyoto est la ville la plus culturelle du Japon et peut se vanter d’héberger plus de 2.000 temples. Trois journées sur place seront donc bien nécessaires pour explorer les incontournables de la ville :

  • Fushimi Inari
  • Château Nijo
  • Higashi Hongan-Ji et Nishi Hongan-Ji
  • District de Gion
  • District d’Arashiyama
  • Palais impérial
  • Temple To-Ji
  • Pavillon Kinkaku-Ji

Jour 13 / Osaka

En plus de servir de point de chute pour te rendre à Nara, Koyasan et Himeji, Osaka mérite bien une journée de visite. Tu pourras y découvrir entre autres le château d’Osaka ou le quartier Dotonbori.

Jour 14 / Nara

Tu as toujours rêvé de faire un selfie avec un cerf ? Alors Nara est la destination idéale. Son parc central abrite bon nombre de cerfs domestiqués qui ne demandent qu’à s’intéresser à toi en échange de quelques denrées alimentaires.

Jour 15 / Koyasan

Koyasan abrite quelques temples shintoïstes, mais aussi et surtout le plus grand et le plus impressionnant cimetière du Japon. Ambiance mystique garantie pour cette journée de visite.

Jour 16 / Château d’Himeji

Châteaux Japonais Himeji

Le Japon compte quelques châteaux féodaux, mais Himeji est sans doute le plus élégant d’entre eux. Sa complexité architecturale et sa blancheur immaculée méritent bien une petite journée de visite.

Plus d’informations dans mon article consacré aux châteaux japonais.

Jour 17 – 18 – 19 / Hiroshima et Miyajima

Lorsque l’on parle d’Hiroshima, on pense directement à la catastrophe de la bombe atomique. Mais Hiroshima a su re naître de ses cendres pour devenir l’une des villes les plus agréables du pays. De plus, c’est un excellent point de chute pour partir à la découverte du pont Kintai et de l’île sacrée de Miyajima.

Jour 20 / Retour à Tokyo

Dans le cadre d’un vol vers un autre continent que l’Asie, il est nécessaire de retourner à Tokyo depuis Hiroshima. Tu auras le choix entre le train et l’avion.

Mes 10 conseils pour un voyage serein au Japon

A chaque pays ses spécificités, ses curiosités et ses coutumes. Ces petites choses du quotidien qui paraissent si anodines pour ses habitants, et qui participent pourtant au dépaysement du voyageur. Parce que le Japon ne fait pas exception à la règle, voici mes 10 conseils à respecter si tu visites le pays.

1) « La gastronomie japonaise tu savoureras »

Sushi Kaiten Japon

Ce n’est pas pour rien si la gastronomie japonaise a de plus en plus de succès hors des frontières du Japon. Nous y avons notamment testé les célèbres sushis dans des kaiten. Dans ce type de restaurant, des assiettes de sushi et de sashimi défilent sur des assiettes, dont la couleur détermine le tarif. Tu pourras également notamment déguster de délicieuses nouilles, des kitkat au thé vert, ou un okonomiyaki, typique d’Hiroshima. Pour plus d’informations sur la gastronomie japonaise, je t’invite à consulter cet article du blog Kanpai.

2) « A la fermeture du supermarché tu te rendras »

Si on le compare avec les pays voisins, le coût de la vie est particulièrement élevé. Et la nourriture ne fait malheureusement pas exception à la règle. Une technique assez classique consiste à se rendre au supermarché juste avant la fermeture. Dans la plupart des magasins, tu bénéficieras de promotions de dernière minute assez intéressantes.

3) « Manger dans la rue tu éviteras »

Même si ça n’est pas interdit, au Japon, il est plutôt mal vu de manger ou de boire dans la rue. D’ailleurs, hormis à proximité des magasins, il y a très peu de poubelles dans les rues. Si la mesure peut paraître extrême, elle atteint néanmoins son objectif : la propreté des rues.

4) « Tes baguettes dans le riz tu ne planteras pas »

S’il y a bien un conseil à suivre, c’est celui-ci. Que ce soit par distraction ou non, ne plante jamais tes baguettes dans le riz. En effet, les Japonais sont superstitieux et associent ce geste à un rite funéraire. Il y a donc bien mieux comme technique pour mettre l’ambiance à un diner !

5) « Pour dire bonjour tu t’inclineras »

Comme dans bon nombre de pays asiatiques, les gens sont plutôt pudiques. Au Japon, on ne serre donc pas la main, et on fait encore moins la bise. La façon la plus commune de dire bonjour est de faire un petit geste de la tête vers l’avant, voire de s’incliner pour les personnes les plus importantes.

6) « Le mode d’emploi des toilettes tu liras »

Toilettes Japon

Les toilettes japonaises sont tellement complexes qu’il faudrait parfois un mode d’emploi pour comprendre leurs fonctionnements. Un bouton pour la lumière, un pour le jet, un pour l’autre jet, un pour la musique, un pour le séchoir, un pour chauffer la planche, … Utiliser une toilette japonaise est déjà en soi une formidable aventure.

7) « Fumer dans des endroits adaptés tu devras »

Espace fumeurs Japon

Si fumer est autorisé dans de nombreux lieux publics au Japon (restaurants, bars, …), il est paradoxalement interdit de fumer dans la rue. Dès lors, les grandes villes ont mis en place des fumoirs dans les artères de leur centre-ville. Ceux-ci peuvent revêtir des formes diverses : du grand cube transparent à l’ancienne caravane.

8) « Très discrètement tu te moucheras »

Autre particularité du Japon, il faut éviter de se moucher en public, ou du moins le faire très discrètement. D’ailleurs, les mouchoirs japonais sont extrêmement fins et fragiles et clairement pas adaptés à un rhume carabiné. Revers de la médaille, tu entendras des reniflements à tout bout de champ.

9) « Le train tu privilégieras »

Mis à part le réseau de métros de Tokyo, assuré par plusieurs compagnies différentes, le fonctionnement des transports en commun japonais est plutôt logique et efficace. A commencer par sa flotte de trains hyper modernes qui relient les principales villes et attractions touristiques du pays. Il ne te sera donc pas nécessaire de louer une voiture. Attention toutefois, car les prix des billets de train sont relativement élevés. Le Japan Rail Pass (JRP) peut se révéler économique avantageux dans certains cas (spécifiquement, si tu fais l’aller-retour Tokyo – Hiroshima).

10) « Dans des Air Bnb tu logeras »

Tout comme la nourriture, les hébergements sont plutôt onéreux au Japon. Une bonne alternative plus abordable qu’un hôtel consiste à réserver un Air Bnb. L’offre est importante et le système est très bien rôdé. La plupart du temps, tu ne croiseras même pas ton hôte. Celui-ci te laissera le code d’une boîte dans laquelle se trouve la clé de l’appartement, que tu remettras lors de ton départ.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *