Site Copan Honduras

Copan : site archéologique et ville coloniale du Honduras

Méconnu du grand public et réputé pour sa dangerosité, le Honduras ne figure clairement pas dans le top des destinations les plus prisées des touristes. Le pays ne manque toutefois ni d’atouts naturels, ni d’atouts culturels. A commencer par son sublime site archéologique de Copan, à deux pas de la frontière avec le Guatemala.

Dans cet article :

Site de Copan

Site Copan Honduras
Site Copan Honduras

En premier lieu, on se déplace à Copan pour visiter son fameux site archéologique. Ce site préhispanique figure au patrimoine de l’Unesco et est l’un des plus importants au monde. Les vestiges archéologiques, dont le jeu de balle et l’escalier hiéroglyphique , sont globalement dans un état de conservation remarquable.

Site Copan Honduras
Site Copan Honduras

Ce site du VIIe siècle, dont le surnom est « l’Alexandrie des Mayas », se situe en pleine jungle. Ce qui en fait également un point de départ pour les randonnées à travers le parc archéologique. TYu pourras alors te lancer à la recherche d’animaux sauvages (perroquets, guacamayo, …). Le site de Copan est ouvert du lundi au dimanche de 8 h à 16 h. Son prix d’entrée est de 15 dollars. Petit plus, le site est accessible à pieds depuis la petite ville du même nom (1,5 km).

Site Copan Honduras
Perroquets Copan Honduras

Ville coloniale de Copan

Ville Copan Honduras

Et parlons-en justement de la ville de Copan. Alors que le site archéologique témoigne de l’héritage maya, la ville, quant à elle, se démarque par son héritage colonial. Après avoir été abandonnée au Xe siècle, la ville fut, en effet, redécouverte par les colons espagnols en 1570. En plus d’être le point de chute idéal pour le site, Copan est donc également aujourd’hui l’une des plus belles villes coloniales d’Amérique latine. Ses nombreux magasins, restaurants, bars, hôtels, ont élu domicile dans des bâtiments au charme colonial indéniable. Les plus beaux quartiers se limitent toutefois aux alentours du Parque Centro América, la place principale de la ville.

Comment organiser sa visite ?

La ville de Copan est accessible en bus direct depuis San Pedro Sula via les compagnies Viana et Rey Express. Mais nombreux sont les visiteurs qui, comme nous, viennent du Guatemala, visitent le site, puis retournent au Guatemala. Cette pratique est tellement habituelle que le gouvernement hondurien a mis en place un visa spécial de 72 heures qui te permet de visiter Copan.

Pour notre part, nous sommes partis depuis Rio dulce et avons opté pour un service de navette qui nous a fait passer la frontière puis amené à Copan. Le lendemain, nous avons visité le site puis le surlendemain nous avons pris une navette vers Guatemala City. Depuis Antigua, des tours touristiques proposent aussi de visiter le site archéologique et de revenir au cours de la même journée. Le village étant plutôt agréable, il serait toutefois dommage de ne pas y passer la nuit.

Un petit commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *